Accueil   Lieu du stage   Programmes   Encadrement   Historique   Photos - Vidéos   Inscriptions

 

 

Stages Michel Rossignon, depuis 1978…par passion !

  Michel Rossignon (1938-2016) créa les stages en avril 1978 : seuls les internes participaient à cette première (Pierre Knoden, Stephan Herregods, les frères Stany et Eric Freid, Pascal Leboutte, Pascal Louis-le 1er inscrit-, Luc Persoons, Eddy Deschwindt, Bruno Louviaux,…des figures du football provincial).  Les moniteurs de l’époque étaient André Rossignon, Maurice Hardy (le fidèle ami de Michel), Albert Lesuisse, Fernand Simon, Omer Denis…

La génération suivante voyait arriver Philippe Gomrée, Jean Jourdan (entr.gardiens), Joël Hausman (1er stage comme stagiaire), Manu Van der Maren. Les stages acceptaient également les externes.

Michel Rossignon fêtaient les 20 ans en août 1998 avec ses proches du monde du football : André Burnet, Sylvain Deller et Josette son épouse, Jacky Grafftiaux, René Lafleur, Gustave André…

Il devenait Président du Comité Provincial et céda « ses » stages aux jeunes emmenés par J.Hausman, M. Van der Maren, Eric Maury,  Joël Jacob, Mickael Maas, Isabelle Kruchten, Benjamin Simon et Aurore, Thierry Grenier, Daniel Feller et les plus jeunes Antoine et Bastien Toussaint, Arthur et Victor Hausman, Benjamin et Jérémy Feller, Kévin et Killian Persoons, Antoine Lebeau… Du Luxembourg voisin, Paul Gansen, Egide Thill, Alain Gobbo… Des cousins français aussi Kévin, Mathieu, Eloy…

Les entraîneurs des gardiens comme Michel Hausman, Samuel Bodet, Michel Cuvelier…

Dès 1998, les stages « s’ouvraient » au plus petits (5-8 ans) avec des entraînements adaptés aux plus jeunes et le nombre de stagiaires ne cessa d’augmenter. Les frontières s’ouvrirent, le « bouche à oreille » fonctionna et la communication via « internet » nous amena à bloquer les places (60 internes maximum et 160 externes par stage).

Nous gardons « SA » philosophie : le football doit être accessible à tous et surtout , il faut garder à l’esprit que le football est un « jeu » ! Merci Michel.